L'aviron traditionnel

Entre les années 1950 et 1970 c’est par les pêcheurs qui après leurs sorties en mer organisaient entre eux des compétions, et voyant que cela faisant de l’engouement avec des paris, ces compétions ont été intégrées dans les fêtes patronales. L’aviron traditionnel issue de la longue tradition des gommiers de nos ainés, sport le plus célèbre dans le nord caraïbe des Anses-d’Arlets au Prêcheur, chaque commune avait une embarcation, dans le nord c’était en 4 avirons, avec des noms comme « SAPA AYEN », « LES ANGLAIS », « RENOUVEAU », « INNOCENT », « EN NI PE », « MI NOU », et c’est grâce à ces régates d’aviron que les yoles étaient en levé de rideau, ce que nous aurions souhaité partager à ce jour. 
Dans les années 1980 l’interdiction de confectionner à partir de l’essence du gommier, désormais protégé, amène les différents fabricants à utiliser moins de bois et plus de matériaux de composite lié à l’évolution, et donc nous nous retrouvons maintenant avec des bateaux traditionnels en 3 avirons que l’on trouve uniquement en Martinique, et ce fut pendant des années des victoires et des victoires de « DIFE PRI » du Prêcheur, des victoires et des victoires de « FRAPPEZ DES AILES » de Fond Lahayé  Schœlcher, et maintenant le club phare de ce sport est la «  FREGATE » de Case-Pilote.

February 18, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now